Les atouts de la rédaction d’un testament

Le testament représente un document écrit qui permet à un individu de dire tant qu’il est encore envié ses dernières volontés. D’un côté, il peut toucher la cession de ses biens et leur répartition. D’un autre côté, il s’agit de ses désirs en termes d’organisation de don d’organes, de ses funérailles…

Indiquer ses héritiers

En droit français, c’est impossible de déshériter entièrement son époux survivant ou ses gamins (les héritiers réservataires). Par contre, il est concevable d’indiquer par testament des bénéficiaires (associations, personnes physiques ou fondations) à propos de la part de son patrimoine. Celle-ci peut être cédée ouvertement, nommée la « quotité disponible ».

Les biens qui peuvent être cédés par testament se nomment les « legs ». Ils peuvent être de nature mobilière ou immobilière. Trois modèles de legs sont envisageables : le leg particulier, le leg universel et le leg à titre universel. Le premier modèle consiste à léguer à un individu des biens spécifiques. Dans le second, tous les biens sont légués à un individu. Pour le dernier cas, une partie des biens est léguée à un individu.

Procéder à la rédaction d’un testament

Un testament reste nécessairement un acte qui doit être rédigé. Il peut être écrit devant un notaire ou réalisé seul par le testateur. Il faut se rappeler que testateur veut dire une personne qui écrit un testament et y mentionne ses dernières volontés. Élaboré devant un notaire, un testament peut se présenter sous deux aspects :

  • Le « testament mystique » : dans cette situation, le testateur donne au notaire une enveloppe close renfermant son testament. Celui-ci demeure alors secret, devant deux témoins.
  • Le « testament authentique » : il est prescrit au notaire devant un autre notaire ou deux témoins. L’écrit est par la suite conclu par les témoins, le deuxième notaire ou le testateur.

Écrire son testament seul

Un testament écrit seul est baptisé « testament olographe ». Afin d’être valide, il doit être rédigé complètement à la main et non pas écrit sur un ordinateur comme exemple. Il doit y être également cité le jour, le mois et l’année de son écriture. Un testament doit contenir une signature. Si le testament cite la gratitude d’un gamin, il doit nécessairement être réalisé en présence d’un notaire. Bien que le testament ait été écrit seul, il est envisageable de demander à un notaire de le garder.

Et, comme dans le cas d’un testament mythique ou authentique, il est par la suite archivé par le notaire. Cet enregistrement s’effectue au fichier central des dispositions des dernières volontés ou FCDDV. Ce fichier peut être cherché au moment du règlement d’un héritage. Ce dernier est effectué par tout individu ou tout notaire qui possèdent l’acte de décès de l’individu en question.   

Les atouts de la rédaction d’un testament

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut