La rédaction d’un testament

Pour exprimer librement vos dernières volontés afin d’organiser au mieux votre succession, la solution qui se propose à vous est la rédaction d’un testament. Si certains préfèrent rédiger eux-mêmes leur testament, d’autres choisissent de se rendre chez le notaire pour établir ce document unique qui ne prend effet qu’au décès du testateur.

Les règles de rédaction d’un testament olographe

À votre décès, le testant est le document qui deviendra un élément de la plus grande valeur et d’une certaine importance. Pour le rédiger de votre main, il faut s’assurer qu’il soit valable et c’est uniquement en respectant les consignes suivantes que vous allez pouvoir garantir cela.

Il se peut que vous soyez tenté d’allumer votre ordinateur afin de traiter le texte, mais retenez que vous devez obligatoirement le rédiger à la main.  Pour être valable, la condition principale à respecter est de rédiger votre testament de manière manuscrite. Vous pouvez l’écrire seul chez vous ou bien l’établir devant le notaire.

Il est aussi important d’être précis et clair étant donné que cette pièce est destinée à définir vos dernières volontés en matière de succession. Aborder vos souhaits de manière claire pour ne laisser aucune interprétation y prendre place à commencer par dire simplement que ceci est votre testament.

À part d’indiquer le jour, le mois et l’année à laquelle vous établissez vos volontés, il est aussi primordial d’identifier les légataires en indiquant leurs noms, prénoms, date de naissance avec leur lien de parenté.

Dans le cadre de la rédaction d’un testament olographe, rassurez-vous qu’il sera trouvé à temps en le confiant notamment à un notaire.

Le testament authentique

Pour faire appel au service d’un notaire, vous allez opter pour un testament authentique. Sa rédaction est payante et nécessite la présence de quelques personnes : deux notaires ou un notaire et deux témoins. Ce choix offre en revanche une garantie que les donations aux héritiers énoncés seront respectées. Ce testament peut aussi prévoir les modalités de l’enterrement, qui devront être respectées. À défaut, le testament peut être annulé.

La procédure de rédaction d’un testament authentique

La procédure est simple, car il faut :

  • Rédiger le testament (par le testateur ou le notaire).
  • Lire et vérifier le testament.
  • Faire signer le document : testateur, notaire(s) ou témoins.
  • Envoyer le testament au fichier central de déposition des dernières volontés pour enregistrement. 

Même après enregistrement, le testateur peut venir modifier ou annuler (en rédigeant un nouveau testament) tout simplement le document à tout moment pour des raisons personnelles. Notons également que les volontés du testament pourraient être annulées pourraient être annulées sous certaines conditions : non-respect des volontés énoncées ou comportements malveillants des bénéficiaires.

La rédaction d’un testament
Retour en haut