Les différents types de divorce

Le taux de divorce augmente chaque année partout dans le monde. Lorsqu’un couple a constamment des problèmes dans la vie quotidienne, il décide de se séparer et passer par cette procédure juridique. Il peut ainsi choisir entre plusieurs types de divorces.

Le divorce par consentement mutuel

Le divorce par consentement mutuel est une forme de séparation de plus en plus répandue. Toutes les procédures se font à l’amiable. De nombreux couples choisissent ce type de séparation parce qu’il est à la fois rapide et moins onéreux. C’est également la procédure la plus courte et la moins conflictuelle. Les époux peuvent obtenir des avantages en se mettant d’accord sur les effets du divorce comme la garde des enfants, la pension alimentaire, le droit de visite ou encore le partage des biens. Le contenu de cet accord sera fixé devant le juge dans une convention de divorce. Pour que cette dernière soit validée, il faut toujours penser aux intérêts des enfants.

Dans ce type de divorce comme dans les autres, il faut faire appel à un avocat. La seule différence c’est qu’il est possible pour les époux de choisir un avocat commun afin de limiter les frais.

Le divorce contentieux

Le second type de rupture est le divorce contentieux. Dans ce dernier, il existe des désaccords entre les époux entraînant des conflits. Ce type peut être soit pour faute, soit sur approbation du principe de la désunion ou encore pour altération définitive du lien conjugal. Le divorce pour faute peut être demandé dans le cas où l’un des conjoints a commis une faute ne respectant pas les obligations du mariage. Lorsque la procédure est lancée, on passe par l’audience de conciliation, l’assignation en divorce et les échanges de conclusion. C’est le juge qui va déterminer s’il existe vraiment une faute ou pas et qui va prendre la décision finale. Dans le cas où il existerait vraiment une faute, la personne reconnue fautive va devoir payer des dommages et intérêts à son conjoint. Elle va aussi rembourser les frais d’avocat de celui-ci.

Par ailleurs, il faut noter que cette forme de divorce a un prix plus onéreux que le divorce par consentement mutuel. Les démarches sont un peu compliquées.

Le divorce par altération définitive de la relation conjugale

Ce type de divorce peut être choisi dans le cas où les deux époux n’habiteraient plus ensemble. Ils ont déjà mis fin à leur relation depuis au moins deux ans. Pour pouvoir changer de vie, l’un des époux peut demander le divorce pour altération définitive du lien conjugal. Cette forme est très rapide et facile pour le juge. Lorsqu’il obtient des preuves de cette séparation de corps, il tranchera rapidement et prononce le divorce. L’autre conjoint ne pourra pas s’opposer à ce verdict. Dans le cas où l’un des époux refuserait le divorce, la seule solution serait d’opter pour ce type de divorce.

Les différents types de divorce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut